Freeletics Débutant Freeletics Transformation

La Transformation en 15 Semaines de Fresk Ology

Coupler La Bonne Alimentation A Freeletics Est La Clé De La Reussite

Salut ! Peux-tu te présenter et nous expliquer comment tu as découvert Freeletics ?

Salut ! Moi c’est Fresk, j’ai 21 ans et je suis étudiant en médecine à Lyon. J’ai découvert Freeletics par Youtube, comme beaucoup de gens, et je suis tombé sur les vidéos connues comme celles de Levent ou Arne.

J’ai été bluffé par ces vidéos mais j’ai quand même voulu juger par moi même si c’était possible ou juste un gros fake. A noter que je pratiquais déjà depuis quelques mois de la musculation au poids du corps.

Comment se sont passées tes 15 semaines ?

Plus le temps passait, plus la motivation augmentait ! Je n’ai eu à aucun moment une baisse de motivation comme beaucoup en rencontrent. Le fait de me voir changer semaine après semaine a évidemment beaucoup joué dessus.

Au plan sportif, j’ai vu mes performances décupler, notamment au niveau cardio. A titre d’exemple, j’aime sortir courir en endurance sur 5 à 8km, avant Freeletics je les faisais mais j’étais crevé à la fin, maintenant je peux les courir sans avoir aucune souffrance ou presque, à un rythme égal voire plus soutenu, c’est vraiment super !

Au niveau de la cardio d’intensité c’est encore plus flagrant (par exemple, mon premier Hades était à 28 minutes, contre 15 minutes à la dernière semaine !). Sur le plan nutritif, j’ai changé progressivement, j’ai appliqué une rigueur particulière sans aucun écart ou presque. A la fin, les résultats étaient là !

Beaucoup de gens ont mal à garder une alimentation impeccable, aurais-tu un conseil à donner à ceux qui ont du mal à garder cette rigueur dont tu parles ?

C’est simple : il ne faut pas que l’alimentation soit vécue comme une tare ou une série de restriction. Il n’y a pas une alimentation type, standard, pour tout le monde, c’est à chacun d’adapter son « régime » en fonction de soi : c’est donc une affaire de compromis. On peut parfaitement accorder ses goûts avec ses objectifs. Je me prends pour exemple : j’aime le pain, et les pâtes.


Révèle ton potentiel avec Freeletics

Dans les deux cas, ce sont des aliments qu’une diète ultra stricte bannirait. Mais j’ai beaucoup trop d’amour pour le pain, j’ai essayé de m’en séparer mais c’est impossible pour moi : j’ai donc gardé le pain, mais enlevé les pâtes en compensation parce que je n’avais aucun problème à les enlever de mon alimentation. Pour d’autres, ce sera la bière, les cookies, ou que sais-je !

Je pense qu’il est tout à fait possible d’arriver à ses fins en conservant ça, mais comme je viens de le dire, si on les garde, il va falloir taper quelque part ailleurs. Au final, pour reprendre l’expression des industriels : « il faut se faire plaisir », et le faire avec une alimentation « saine » est possible !

Revenons-en au plan sportif : quel type de programme as-tu choisi ? T’entrainais-tu les jours de repos ?

J’ai fait 12 semaines de programme cardio-force, et les 3 dernières semaines en force pure. Je prenais 4 workouts par semaine, et je m’entrainais aussi les jours de repos avec de courtes routines.

Quelques pompinettes par ci ou quelques tractions par là, sans me fatiguer. Je bossais aussi des figures comme le L-sit ou le handstand sans le mur, sur le long terme je cherche à faire du calisthenics.

D’ailleurs, le jour juste après avoir fini mon programme, j’ai passé mon premier muscle-up !

Un mot pour la fin ?

Ce mot s’adressera à tous ceux qui hésitent à ce lancer : n’hésitez plus et foncez ! J’étais persuadé qu’avoir un corps de lâche était une fatalité et que rien ne pouvait y changer. On finit par se couvrir d’excuses comme celle de la « génétique », ou alors qu’on n’a pas le temps de s’entrainer, etc etc. On a toujours 20 minutes, le matin, à midi, pendant une pause, ou le soir après le travail.

Enormément de gens y arrivent, pourquoi pas vous ? On peut aussi avoir peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas être assez performant, ou d’avoir peur du regard des autres (« tiens, il/elle se met au sport pour perdre sa graisse ? Laisse tomber, t’y arriveras pas c’est des mensonges toutes ces vidéos, tu es ridicule ! ») : laissez les gens parler, ayez confiance en vous, tout le monde a déjà réussi quelque chose dans sa vie uniquement grâce à sa confiance en lui peu importe le regard des autres.

freeletics - revele ton potentiel

Freeletics – Révèle ton potentiel

Et si vous alliez rigueur au sport et à la nutrition (avec le repos nécessaire), votre corps va changer, et pour le coup, c’est une fatalité !

Ici le vidéo de ma transformation:

Ludovic Ludol

Salut je m'appelle Ludovic, j'ai 29 ans et j'ai découvert Freeletics en octobre 2013 avec la vidéo de Levent, j'ai eu du mal à y croire, mais le lendemain j'ai démarré l'aventure.

Je n'ai pas été déçu, à tel point que j'ai repris un second programme après les 15 premières semaines.
Ancien sportif, j'avais arrêté le sport avec les aléas de la vie (vie de famille, boulot, blessures), et j'ai pris beaucoup de poids jusqu'à atteindre 95kg.

Freeletics a été le moteur qui m'a fait changé non seulement mes efforts physique mais aussi mon alimentation.

Entre octobre 2013 et juin 2014 j'ai perdu 22kg, j'ai de nombreux défis, je découvre le plaisir de courir, de me dépasser.

Freeletics pour moi, c'est plus qu'un sport, c'est un style de vie.

Vidéo de la transformation des 15 premières semaines
Ma page facebook Freeletics
Mon forum Freeletics

Les derniers articles par Ludovic Ludol (tout voir)

Unsere Produkte

Produkt-next
Produkt-kik
Sebastian Freeletics

Salut je m'appelle Ludovic, j'ai 29 ans et j'ai découvert Freeletics en octobre 2013 avec la vidéo de Levent, j'ai eu du mal à y croire, mais le lendemain j'ai démarré l'aventure. Je n'ai pas été déçu, à tel point que j'ai repris un second programme après les 15 premières semaines. Ancien sportif, j'avais arrêté le sport avec les aléas de la vie (vie de famille, boulot, blessures), et j'ai pris beaucoup de poids jusqu'à atteindre 95kg. Freeletics a été le moteur qui m'a fait changé non seulement mes efforts physique mais aussi mon alimentation. Entre octobre 2013 et juin 2014 j'ai perdu 22kg, j'ai de nombreux défis, je découvre le plaisir de courir, de me dépasser. Freeletics pour moi, c'est plus qu'un sport, c'est un style de vie. Vidéo de la transformation des 15 premières semaines Ma page facebook Freeletics Mon forum Freeletics

0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *